Roller Hockey Féminin

Championnat féminin : Reims et Lyon en surprise

Premières surprises pour le championnat féminin. Dans la plupart des rencontres de cette phase préliminaire, la logique a été respectée : les anciennes équipes N1 se sont imposées face aux anciennes équipes N2. Mais pour ce deuxième week-end de matchs, des surprises aussi : la nouvelle équipe de Reims a battu Amiens, et Lyon s’est imposé à domicile contre Seynod. Du nord au sud et d’est en ouest, le tour des quatre poules féminines !

Lyon renverse Seynod au retour, Ris s’impose à Aubagne

L’une des surprises du week-end est venue de Lyon. Dans son premier match, la jeune équipe lyonnaise a perdu 6-1 contre Seynod, habituée du championnat depuis plusieurs années. Mais dimanche, ce sont les Lyonnaises qui ont sorti les griffes… en s’imposant 6-5 face aux Savoyardes. « Le groupe est jeune, soutenu par quelques filles qui ont plus d’expérience et une bonne alchimie semble se mettre en place. Nos objectifs pour cette saison sont avant tout de prendre du plaisir à jouer ensemble, construire un groupe pour l’avenir et bien sûr aller le plus loin possible dans la compétition, » souligne Aude Greil, la capitaine de la jeune équipe.

Lyon Seynod - Photo Lyon Roller

Du côté d’Aubagne, les Rascasses de Provence se sont logiquement inclinées contre Ris-Orangis 1. L’écart entre les deux équipes – l’une habituée du podium d’un côté, l’autre qui découvre le championnat féminin – était attendu… mais les deux défaites 12-1 et 12-0 n’entament pas l’enthousiasme des Rascasses. Marine Désert, l’une des joueuses à l’origine de la création de l’équipe, évoque d’ailleurs une « expérience enrichissante pour une équipe nouvelle comme la nôtre. »

Au menu de décembre pour la poule B, les Rascasses rencontreront Lyon, tandis que Ris-Orangis 1 sera opposé à Seynod.

Reims bat Amiens et prend la tête

Si l’équipe de Reims RCC est nouvelle venue dans le championnat, nombre de ses joueuses ont déjà évolué en championnat féminin. La nouvelle équipe de Champagne-Ardennes regroupe ainsi plusieurs joueuses qui évoluent à Reims HR, à Vitry-le-François, ou encore à Lille ou en Île-de-France. Le ciment a en tout cas bien pris, puisque les Rémoises se sont imposées par deux fois contre Amiens, à la Veillère (7-2 et 5-1).

Mais Céline Lagors, la capitaine de Reims, tempère ces succès : « Début de saison pour nous assez satisfaisante, de bonnes et mauvaises choses comme pour une équipe qui se cherche. Pour la suite pas de plan sur la comète car nous sommes la seule poule sans équipe provenant de N1, donc l’avenir nous le dira. Notre objectif ? S’amuser et de préférence gagner ! » Du côté d’Amiens, des regrets, mais aussi une volonté d’en tirer les enseignements : « ça nous a permis de voir et comprendre nos erreurs, et surtout, de connaître quelle stratégie adopter pour la suite« , estime Mona Bouraghda, la capitaine d’Amiens.

Pour les deux prochaines journées de championnat, Amiens rencontrera Lille. Reims, exempt, est pour le moment en tête de la poule.

Reims Amiens - photo Sport and Fun

Rennes s’impose contre Angers

Seuls matchs de la poule C (report des rencontres entre Ris-Orangis 2 et La Chapelle), les rencontres entre Rennes et Angers. Au gymnase des Chalais, les Rennaises ont gardé la main sur les deux rencontres (victoires 12-0 et 13-0).  Une issue prévisible entre les deux formations puisque l’écart est aussi important entre Rennes, pensionnaire de Nationale 1, et Angers qui vient de rejoindre le championnat féminin. « Les Angevines n’ont jamais baissé les bras sur ces deux rencontres », souligne Yves Cruaud, le coach rennais, content de la bonne prestation de son équipe et de l’ambiance qui y règne.

D’ici la fin de la phase préliminaire, Ris-Orangis 2 accueillera la Chapelle. Rennes jouera également contre les Franciliennes, et les deux nouvelles formations d’Angers et la Chapelle se rencontreront en décembre.

Anglet et Bordeaux au-dessus de Toulouse et Saint-Médard

Avec deux victoires pour les Basques, à domicile, contre Toulouse, et deux victoires pour Bordeaux dans le derby girondin contre Saint-Médard, la tendance se dessine déjà très nettement. A Anglet, les Basques ont battu Toulouse 9-0 et 10-0 : malgré l’envie toulousaine, les Hocklionnes n’ont pas réussi à trouver la faille dans les cages angloyes.

Equipe féminine Toulouse à Anglet

 

Même chose pour Saint-Médard, opposé à Bordeaux. Habituées des grands rendez-vous, les Bordelaises ont disposé de leurs voisines 8-0 et 6-0. Si Anglet et Bordeaux sont d’ores et déjà qualifiées pour la poule haute du championnat, ces deux rencontres auront servi à Toulouse et Saint-Médard à roder leurs systèmes de jeu.

Les 20 et 21 décembre, Anglet accueillera Bordeaux : les deux équipes sont actuellement au coude-à-coude. Toulouse jouera contre Saint-Médard.

Consulter le classement du championnat féminin

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *